Programme

PROGRAMME


FORUM 2016 | CONSEIL DU SAINT-LAURENT

10 JUIN 2016, BERTHIER-SUR-MER

Motel et Restaurant de La Plage, 

195 Boul Blais Est (Rte 132), Berthier-sur-mer, Qc,

G0R 1E0

Format en version PDF imprimable : lien ici


9h00 à 9h30  | Accueil des participants

9h30 à 9h45  |  Introduction de la journée

Animation : Madame Françoise Bruaux, directrice Comité ZIP Sud-de-l’Estuaire

Mot de bienvenue : M. Richard Galibois, maire de Berthier-sur-Mer

9h45 à 10h30  | Conférence #1: L’état de santé des populations de poissons de l’estuaire du Saint-Laurent
Allocution faite par M. Guy Verreault, biologiste, Direction de la gestion de la faune du Bas-Saint-Laurent – Ministère des forêts, de la Faune et des Parcs

La faune aquatique de l’estuaire du Saint-Laurent est dominée par les poissons diadromes qui utilisent ce milieu pour réaliser leur croissance, leur reproduction et leur migration. Fortement soumises aux pressions anthropiques, la plupart d’entre elles sont dans une situation préoccupante et elles nécessitent des approches de gestion et de rétablissement en fonction de leurs problématiques spécifiques. L’état des populations d’anguille d’Amérique, d’esturgeon noir, d’éperlan arc-en-ciel et de bar rayé servira à illustrer les problématiques et les défis auxquels elles sont confrontées.

10h30 à 10h45Pause santé

10 h 45 à 11 h 30 | Conférence #2: Le béluga dans son fleuve
Allocution faite par M. Pierre Béland, biologiste

Un des plus anciens habitants du Saint-Laurent, vivant aussi vieux que l’homme, le béluga nous observe depuis longtemps. Il a vécu la fin de la glaciation, la chasse amérindienne, la pêche par les colons européens, les deux guerres mondiales, l’industrialisation et la chimie moderne, la navigation, l’arrosage des forêts, les barrages, les ports de mer, la chute des populations de poisson, le harcèlement par les motos marines. Il nous pose la question : que pourriez-vous faire de bien maintenant ?

11h30 à 12h00 | Bilan des travaux du Conseil du Saint-Laurent et élection des membres pour 2016-2018
Allocution faite par l’équipe de coordination du Conseil du Saint-Laurent

Cette portion du forum permettra de vous présenter les différents travaux qui ont été réalisés jusqu’à ce jour afin d’en venir à rédiger un plan de gestion intégrée régional, premier mandat officiel confié aux Tables de concertation régionales (TCR).

12h00 à 13h15Dîner et assemblée générale annuelle du Comité ZIP du Sud-de-l’Estuaire

13h15 à 13h30| Résultats des élections

13h30 à 14h00 | Conférence #3: Comment s’adapter aux impacts des changements climatiques sur les côtes de l’estuaire moyen du Saint-Laurent ?
Allocution faite par M. Guillaume Marie, Géographe à l’Université du Québec à Rimouski 

La rive sud de l’estuaire moyen du Saint-Laurent est constituée en grande partie de côtes basses à marais maritimes soumises à l’érosion et à la submersion  côtière. Dans un contexte de changements climatiques et d’élévation du niveau de la mer, on s’attend à une exposition accrue de ces côtes. Dès lors, des  solutions d’adaptation devront être trouvées. Quelques pistes seront évoquées : mesures de mitigation, zonage réglementé, planification contrôlée, relocalisation, sensibilisation des citoyens…

14h00 à 14h30 | Conférence #4: Analyse coûts-avantages des options d’adaptation en zone côtière à Rivière- Ouelle
Allocution faite par M.Laurent Da Silva, Consortium Ouranos                      

Les changements climatiques viennent accélérer et amplifier les aléas côtiers d’érosion et de submersion menaçant les terres agricoles de la MRC de Kamouraska qui sont importantes pour la vitalité économique de la région. Pour s’assurer d’une adaptation aux changements climatiques qui soit avantageuse et durable à long terme, l’analyse des options d’adaptation doit prendre en compte à la fois les dimensions financières, économiques, sociales et environnementales à long terme. La présentation expose les principes de base de l’analyse coûts-avantages des options d’adaptation aux changements climatiques et détaille les résultats pour une zone agricole de Rivière-Ouelle actuellement protégée par un aboiteau.

14h30 à 14h45 | Pause santé

14h45 à 15h15 | Conférence #5: La lutte contre l’érosion des berges, différentes techniques du génie côtier
Allocution faite par M. Louis Belzile, Biologiste, Ministère des Transports, de la Mobilité durable et à l’Électrification des transports

L’érosion des berges affecte plusieurs secteurs des routes nationales 132 et 199 ainsi que l’autoroute 20. Environ 155 sites sont suivis annuellement, de façon à planifier les interventions qui, selon le milieu, peuvent prendre diverses formes : enrochements, recharges sédimentaires, épis, retrait des infrastructures et dans un cas tout particulier, la restauration de marais maritime (Rivière-du-Loup). Le cas de Rivière-du-Loup sera l’objet principal de cette présentation tout en offrant un aperçu de la stratégie globale du Ministère face à cet enjeu dans un contexte de changements climatiques.

15h15 à 15h45 | Conférence #6: Le génie végétal comme solution pour lutter contre l’érosion des berges
Allocution faite par Maxim Tardif, Technicien en agroenvironnement, Biopterre

Biopterre – Centre de développement des bioproduits a implanté en 2013, à la demande de la Ville de Montmagny, un premier dispositif expérimental sur les berges du fleuve Saint-Laurent afin de protéger un site souffrant d’érosion pouvant, à long terme, menacer des infrastructures municipales. Un premier essai (2013-2015) mettant en place différents aménagements a été réalisé afin de documenter la végétalisation du site dégradé ciblé. À l’été 2016, c’est dans la baie de Montmagny que sera implanté le deuxième site d’étude. Les techniques de génie végétal choisies (3) afin de stabiliser des zones d’érosions fortement dégradées feront l’objet d’un suivi jusqu’en 2018. Un bref survol du premier essai et une présentation du deuxième feront l’objet de cette présentation.

16h00 – 17h00 | Cocktail